Réalisation d’une Maison Atelier – Suivi de chantier

Réalisation d’une Maison Atelier – Suivi de chantier

Le projet de la maison individuelle dans la banlieue de Lyon était initialement prévu sur la base de 10 containers maritimes dont 6 de 12 mètres et 4 de 6 mètres.

Voir le projet initial

Lors de l’étude de faisabilité que nous avons menée, nous avons été confronté à différents problèmes qui nous ont poussé à remanier le projet avec le client.

Les problèmes liés à la construction en container maritime :
Le manque de disponibilité de containers maritimes d’occasion à un instant T (paramètre qui vient s’ajouter à un planning de construction serré)
– Le prix des containers d’occasion très fluctuant est à la hausse (+10% par mois ces 6 derniers mois)
– Le prix important de la dé-pollution et la transformation des containers (nous ne souhaitions pas prendre le risque de ne pas dé-polluer les containers ne sachant pas la nature des matériaux qui ont été transporté).
– La gestion des ponts thermiques est rendue difficile surtout sur les angles et sur les dessous des boites en métal
– Le charpentier ne souhaitait pas prendre s’engager sur la pose de la charpente directement sur les containers métalliques.
– Un chiffrage sur une solution « TOUT EN BOIS » équivalent au chiffrage « container + isolation extérieur+ cloisonnement »

Sur ce projet, nous avons renoncé à utiliser des containers maritimes pour la partie habitation en conservant les volumes et ambiances d’origine. Suite à de longue tractation dans le collectif, nous avons opté pour une réalisation en ossature bois plutôt que des containers maritimes pour la partie habitation.
La partie stockage (2 containers de 12 mètres) extérieur reste, elle, en container maritime.

Plans d’exécution (Lofoten/lhopital) et plans permis de construire (Fabien Perret Architecture)

L’aspect extérieur du bâtiment est le même que le projet initial en container maritime. Les propositions ont elles aussi été conservées, seules les séparations entre les pièces ont été revues passant de structures métalliques à des panneaux bois, les pièces de nuit on été élargies de 225 à 280 cm intérieur.

Début des travaux de fondation

Le plan des fondations sont les mêmes que dans le projet initial en container maritime, des longrines supportant les containers maritimes d’origine, elles accueilleront l’ossature bois.

Après les fondations, montage des premiers murs en bois :

Cette expérience de 16 mois nous a convaincu que la construction en container maritime d’espace habitable est un exercice compliqué;  de nouvelles perspectives s’offre à nous…

suite du chantier